Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Le guide ultime pour choisir sa chaise de bureau

Même si certains proposent de s’en passer en travaillant debout grâce à des bureaux réglables en hauteur (standing desk), le choix d’un siège de bureau confortable est une opération compliquée.

En effet, elle nécessite de prendre en compte un certain nombre de paramètres médicaux, personnels et/ou esthétiques qui peuvent parfois entrer en contradiction les uns avec les autres !

Vous cherchez du mobilier pour votre bureau ? Découvrez notre catégorie dédié sur Kollori.com !

Pouvoir faire la vraie part entre les priorités et les caractéristiques secondaires, et privilégier sa santé et son confort sur l’aspect esthétique n’est pas toujours aisé car les créateurs de mobilier rivalisent d’ingéniosité et de créativité pour nous faire craquer sur leurs derniers modèles de chaises.

Alors comment s’y prendre pour ne pas commettre d’erreurs et choisir le bon siège, qui permettra de se sentir dans la meilleure position pour travailler avec efficacité ? Kollori vous donne les clés pour comparer et choisir le siège de bureau qui vous conviendra.

​Ce que vous allez apprendre :

  • Pourquoi le choix d'une chaise adaptée à chaque type d'activité est important
  • Quelle type de chaise choisir en fonction de l'emploi occupée
  • Quelles sont les fonctionnalités indispensables d'une chaise de bureau
  • Que font en plus les chaises de bureau munies de technologies

Une chaise fonctionnelle est une chaise adaptée à votre singularité

Pour bien remplir sa fonction, une chaise de bureau doit permettre à l’utilisateur de travailler en position assise sans prendre de mauvaises postures ni pâtir de douleurs liées à la position assise prolongée.

Elle doit aussi prendre en compte l’activité, la personnalité et la morphologie de la personne assise : tous ces éléments seront notamment déterminants pour le choix du dossier, de l’assise et du type de siège à privilégier.

La chaise idéale n’est donc pas la même pour chacun d’entre nous. En effet, nous n’avons pas tous la même taille, encore moins la même morphologie.

Ainsi s’il paraît évident que l’activité professionnelle conditionne à la fois le besoin de l’utilisateur et sa fréquence d’utilisation, il est tout aussi évident que les mauvais réflexes ne sont pas les mêmes selon que l’on passe du temps à fixer un écran ou à écrire sur une feuille de papier ou même à passer des coups de téléphone.

La chaise doit permettre de travailler dans la meilleure position et avant tout de compenser les mauvais réflexes liés à l’activité mais également les travers d’une position assise prolongée, ce qui peut rendre le choix très subtil. Les accoudoirs sont utiles car ils permettent de reposer les muscles des épaules, du dos et des bras mais ils peuvent aussi être embarrassants et dangereux si vous êtes adeptes des grands gestes ou s’ils empêchent le siège de s’avancer sous le bureau.

Un choix pertinent doit prendre en compte tous ces éléments avant l’ acquisition pour être efficace et génératrice de bien-être auprès des collaborateurs.

Une chaise adaptée à la morphologie qui préserve la santé et le dos

Le tout premier objectif à prendre en compte avant l’acquisition d’une chaise est donc évidemment la bonne santé de l’utilisateur , car elle est un facteur de bien-être et surtout si celui-ci est un utilisateur assidu de sa chaise de bureau.

Ainsi un collaborateur qui passe du temps sur un écran d’ordinateur a tendance à se pencher vers l’avant, à tendre et le cou ou à s’affaisser, ses cervicales seront donc mises à rude épreuve.

Il faudra donc trouver la bonne hauteur d’assise (celle qui permet d’avoir les yeux à la hauteur de l’écran) pour ne pas avoir à faire d’efforts et à créer des tensions en regardant son écran, le bon dossier qui lui permet de relâcher ses cervicales et d’étendre son dos, l’assise qui lui permette de ne pas gêner la circulation veineuse.

Il est donc conseillé d’opter pour une chaise avec assise et dossier réglable, munie d’accoudoirs ou pas, équipée d’un repose-tête et d’un repose-pieds pour surélever ses pieds et éviter tous les problèmes de circulation sanguine.

Si en revanche le collaborateur est affecté à des tâches administratives papier, il faudra veiller à ce que son fauteuil soit ergonomique et lui assure une bonne posture en réglant la hauteur de l’assise par rapport au bureau, et que sa chaise soit souple et confortable s’il doit rester assis longtemps, les accoudoirs seront utiles pour reposer les muscles des bras et de la main (si l’écriture est une tâche principale).

Si un collaborateur enfin passe beaucoup de temps au téléphone, il faudra s’interroger sur les différents gestes et positions de l’appel téléphonique pour veiller à ce qu’ils soient le moins traumatisants pour le corps, tout sera affaire de distance et de position du bras par rapport au téléphone et de pouvoir être dans une position d’écoute satisfaisante et ergonomique si les appels téléphoniques sont longs et stressants.

Une chaise élégante et en harmonie avec l’environnement

Enfin, une chaise ergonomique peut aussi être design et élégante, l’ergonomie n’étant ni incompatible avec l’esthétique ni avec la durabilité des matériaux qui la composent.

C’est aujourd’hui effectivement une tendance forte chez les créateurs de mobilier que de prendre en compte le bien-être des utilisateurs, et celui-ci passe souvent par la qualité de matériaux utilisés mais aussi par des couleurs originales et positives.

Si nous savons tous que les couleurs peuvent influer positivement l’humeur et le dynamisme des collaborateurs, il y a encore assez peu de bureaux dotés de sièges de couleurs.

Il existe pourtant aujourd’hui de nouveaux matériaux (polyuréthane et autre) qui permettent de créer des chaises originales, design et durables et qui sont aussi très ergonomiques, et plébiscités par les utilisateurs.

Ces sièges de bureaux sont fabriqués avec des matériaux recyclés et sans recours à des colles, mousses, et autres composants toxiques, ils sont conçus également à partir d’une réflexion sur la circulation des énergies et favorisent les échanges entre collaborateurs.

Même si l’investissement de base peut être plus élevé qu’avec des matériaux classiques, les bénéfices sur les collaborateurs et sur la vie dans l’entreprise sont avérés et relativisent assurément le montant de l’investissement.

Enfin, la technologie peut aussi permettre de créer des chaises dites “intelligentes”, c’est-à-dire qui s’adaptent intuitivement aux mouvements de l’utilisateur ou équipées d’ options de massage et/ou de relaxation et cela peut être une piste intéressante à suivre surtout si l’activité de l’entreprise génère beaucoup de stress.

Du mobilier de bureau qualitatif et design ?

Kollori.com vous propose de la décoration et du mobilier de bureau coloré et design.